Bulletin n°52 avril-juin 2019

par Philippe Ryf

L’HEURE DU BILAN

L’assemblée générale est passée et pour moi c’est l’heure de la sortie. Cet éditorial marque le terme de ma carrière au comité du MDA-A50+. Depuis 9 ans j’occupe avec bonheur la fonction de membre du comité et de président. J’ai eu la chance de travailler avec un comité uni, un secrétariat engagé et un secrétaire général qui assure le fonctionnement d’un secrétariat qui devient de plus en plus professionnel.
Pour ma part, c’est un peu l’heure du bilan.


En 9 ans le nombre de membres du MDA-A50+ a augmenté de 1300 personnes passant de 2900 à 4200. Au niveau comptable, le déficit de plus de CHF 53’000.- en 2010, conséquence de la suppression des subventions de l’OFAS, a laissé place à une certaine stabilité grâce aux subventions et soutiens de la Ville et du Canton de Genève, des Rentes Genevoises et d’une Fondation privée genevoise.
Je remercie très chaleureusement ces institutions pour leur aide financière indispensable.
Mes remerciements vont également aux membres du comité, aux permanents, ainsi qu’à tous nos professeurs et bénévoles qui assurent le bon fonctionnement de nos activités.
Un grand merci aussi à vous, chers membres. Durant toutes ces années, nous nous sommes efforcés de vous proposer de très nombreux services dans plusieurs domaines. Avec vos cotisations et votre participation aux activités, nous avons réussi à équilibrer notre budget.
Je suis certain que la nouvelle équipe dirigeante saura continuer à faire prospérer le MDA-ACTIVITES 50+.

Avec mes meilleurs messages
Christian Cuennet


AU REVOIR, MONSIEUR LE PRESIDENT !
Cher Christian
A la barre de la frégate MDA-A50+ depuis 2010, ta présence attentive et bienveillante, ton esprit pragmatique et conciliant ont permis de créer des relations harmonieuses et respectueuses au sein de tout l’équipage.
Ainsi, année après année, bénéficiant d’une météo et de vents favorables à nos objectifs, notre navigation s’est faite plus aisée, plus fine et à l’écoute de petites brises qui nous apportaient des saveurs d’ailleurs. Malgré les inévitables aléas de toute croisière hauturière en eaux inconnues, sans parler du manque patent de soutien des armateurs, les calles n’ont cependant pas cessé de se remplir de multiples richesses, témoignant d’un commerce dynamique et continu.
Avec reconnaissance, les officiers, les membres d’équipage et les passagers de la frégate te disent un grand merci et te souhaitent de trouver le meilleur cap vers de nouveaux horizons.
Très cordialement.

Olivier chenu

Secrétaire général