À dix ans, Alex perd sa famille, intoxiquée par un plat de champignons. Lui survit, car il avait été privé de repas pour avoir volé deux francs dans la caisse du magasin paternel. Son larcin l’a sauvé de la mort tandis que l’honnêteté a tué les siens ! Si seul le crime paie, pas étonnant qu’il ait une étrange conception du monde, se convertisse à la tricherie, en amour comme au Casino… Il nous raconte sa vie rocambolesque. Qu’est-il devenu ?

Il y a cent façons de tricher, mais il n’y a guère que trois sortes de tricheurs.

Tout d’abord, il y a le joueur qui triche – qui ne triche que parce qu’il joue. Qui le fait sans méthode, sans préméditation, d’une manière presque inconsciente, involontaire, et dont on sent très bien qu’il est parfaitement honnête en dehors du jeu.
Il y a l’homme qui joue incorrectement parce qu’il est incorrect d’un bout à l’autre de sa vie – et qui doit penser que ce n’est pas vraiment le moment de changer.
Enfin, il y a le tricheur de profession, conscient et organisé.

Sacha GUITRY


Inscriptions au secrétariat
12 CHF

1 place

Inscriptions au secrétariat
24 CHF

2 places, côtes à côtes, si possible